Le dojo

25

Collège de la Tour d'Auvergne - Place de la Tourbie - 29000 Quimper

Entrée par le haut de la rue Elie Fréron

Pour voir la carte cliquez ici

Contact

Pour nous contacter cliquez ici

Inscriptions

Possibles toute l’année au Dojo.

Cliquez ici pour obtenir un formulaire d'inscription & droit à l'image adulte ou droit à l'image enfant

Renseignements complémentaires au 06.25.91.28.57

Les horaires

Les enfants :

6/9 ans : mardi & vendredi de 18h30 à 19h30

10/15 ans : lundi & jeudi de 18h30 à 19h30

ou mercredi de 18h30 à 19h30 & samedi matin (9h30 - 10h30)

Les adultes : 19H30 à 21H00

Lundi : "tous grades" - katas

Mardi : "self défense" ouvert à tous > 13 ans

Mercredi : "avancés"

Jeudi : "débutants"

Vendredi : tous grades

Samedi : tous grades de 10h30 à 12h00

Samedi : Hojo Undo : renforcement musculaire et assouplissement de 14h15 à 15h30

(ce cours est également ouvert aux adhérents self défense)

DSCN0832 (Large).JPG
Okinawa39.JPG
17art.JPG

Kanryo HIGAONNA

kanryo

Né le 10 mars 1853 à Nishimura, quartier de Naha, l'actuelle capitale d'Okinawa, il a été reconnu par tous les pratiquants de karaté comme le maître de Naha-Té * de son époque. Son père (Kanyo), possédait trois petits bateaux et commerçait avec les ports éloignés de Naha, ainsi qu'avec les îles proches. De temps en temps, il travaillait aussi sur de plus gros bateaux qui faisaient la liaison avec la Chine. À ses retours, il racontait d'extraordinaires récits sur les merveilles de la Chine, sa culture, incluant de mythiques histoires d'arts martiaux de ce pays. Ce fut sûrement une des raisons du périple de Kanryo Higaonna en Chine.

Il faut savoir qu'en 1867 son père fut tué au cours d'une rixe. L'hypothèse de construction d'une vengeance n'est pas à écarter, car cette année là il se rendit en Chine dans la ville de Fuzhou. Il avait 14 ans. Durant 14 années il partagera la vie de son professeur Ryu Ryu Ko. Ce dernier lui léguera tout son savoir relatif aux arts martiaux. À son retour à Okinawa, il prendra le même métier que son père. On pense que, suite à la perte de deux bateaux due à des typhons, il commencera à enseigner son art martial. Sa réputation d'expert l'avait précédé et nombreuses furent les demandes d'enseignement. On ne sait pas exactement quand il commença à divulguer son savoir. Par contre, en septembre 1905, quatre années après l'introduction du karaté dans les écoles, il enseigna à l'école supérieure de commerce de Naha. Au cours de sa vie, plusieurs fois la police lui demandera de prendre part à des arrestations de dangereux criminels. Pour ces occasions, sa technique favorite était mae geri, l'adversaire tombait en arrière et la police pouvait ainsi le maîtriser. C'est peut-être pour cela qu'on l'appelait aussi "Higaonna les jambes". Il décéda en octobre 1915.

* Naha-Té = art de combat du village de Naha, à Okinawa.