Le dojo

25

Collège de la Tour d'Auvergne - Place de la Tourbie - 29000 Quimper

Entrée par le haut de la rue Elie Fréron

Pour voir la carte cliquez ici

Contact

Pour nous contacter cliquez ici

Inscriptions

Possibles toute l’année au Dojo.

Cliquez ici pour obtenir un formulaire d'inscription & droit à l'image adulte ou droit à l'image enfant

Renseignements complémentaires au 06.25.91.28.57

Les horaires

Les enfants :

6/9 ans : mardi & vendredi de 18h30 à 19h30

10/15 ans : lundi & jeudi de 18h30 à 19h30

ou mercredi de 18h30 à 19h30 & samedi matin (9h30 - 10h30)

Les adultes : 19H30 à 21H00

Lundi : "tous grades" - katas

Mardi : "self défense" ouvert à tous > 13 ans

Mercredi : "avancés"

Jeudi : "débutants"

Vendredi : tous grades

Samedi : tous grades de 10h30 à 12h00

Samedi : Hojo Undo : renforcement musculaire et assouplissement de 14h15 à 15h30

(ce cours est également ouvert aux adhérents self défense)

DSCN0859 (Large).JPG
Okinawa39.JPG
6.JPG

Portrait Senseï Fred Ayassamy

Portrait de senseï :

Article Ouest France (14/12/2012). Portrait réalisé par Sébastien Bagot que nous remercions pour son soutien à notre discipline.

Fred Ayassamy, disciple du karaté traditionnel

FRED

Le karaté est un sport de traditions, c'est indéniable. Ce n'est pas l'héritage qui prévaut, mais plutôt la transmission. Le parcours de Fred Assayamy, sensei au karaté-club de Quimper, comme celui de son mentor Bernard Cousin, en témoigne. Petite « pile électrique » dans sa jeunesse, Fred enchaîne les sports avant de s'investir dans le football puis l'arbitrage.

Après quelques « matches compliqués de trop », s'envole l'envie de se lever le dimanche matin pour récolter des noms d'oiseaux. Et lorsqu'il entrevoit la possibilité de pratiquer le karaté, qu'il vient de commencer à 22 ans, quasiment tous les jours, le choix est vite fait. D'autant que son sensei n'est pas n'importe qui : on a, en effet, rarement la chance d'être entraîné par le fondateur de son sport en France... « Après une adolescence turbulente, Bernard Cousin a trouvé dans ce sport un cadre et une philosophie qui l'ont poussé à s'investir complètement dans son art, jusqu'à fouiller dans ses racines, à Okinawa », souligne Fred.

Bernard Cousin, un poids lourd

Là, Bernard Cousin découvre le courant goju-ryu, directement hérité du karaté originel, destiné au self-défense face aux invasions successives de la Chine et du Japon. « Le goju-ryu est plus riche mais aussi plus difficile que le Shotokan, le plus répandu, qui est une forme dénaturée par les Japonais du karaté et destinée à la compétition. Nous faisons des combats, sans protection, mais uniquement pour éprouver nos techniques en situation réelle », précise Fred.

En 1978, Bernard Cousin reprend la salle de karaté de Quimper. Il peaufine son art jusqu'à devenir l'un des meilleurs techniciens mondiaux et obtenir le titre prestigieux de Shihan, celui qui sait.

« Aller à la source »

Celui qui sait... Et qui transmet. Fred en est le fruit, et marche alors dans les pas de son maître : voyage à Okinawa en 2004 puis en 2008 et 2012 : « Je voulais aller à la source. Et je n'ai pas été déçu, notamment par notre président, un petit homme de 66 ans qui frappe à mains nues sur des pierres, et qui passe pour le meilleur combattant du Japon. » Quand en 2007, Sensei Bernard prend se retraite, c'est naturellement, qu'il laisse le flambeau à Fred. Et quand il décède, il y a quelques mois, c'est une figure tutélaire et un référent qui s'en va.

En ce 35e anniversaire du club, Fred Ayassamy doit, encore plus qu'avant, trouver sa voie dans le respect fidèle de l'enseignement de son sensei. L'histoire et l'essence du karaté traditionnelle en somme.