Le Karaté club de Quimper a réuni ses troupes, samedi, au gymnase de La-Tour d’Auvergne. Une quarantaine de personnes a répondu à l’invitation. Le maire Ludovic Jolivet et les adjoints Philippe Calvez (également président d’honneur) et Alain Guillou ont également fait le déplacement.

Moins d’adhérents cette année

Le club compte à ce jour 115 pratiquants. Le président, Stéphane Dunas, a profité du rendez-vous pour rappeler que le Karaté club n’en avait que 58 en 2011. Mais observe dans la foulée une perte d’une trentaine d’entre eux cette année, du fait, notamment, de la suppression de certains créneaux.

Pierre Berthelot (enseignant, sensei) a pour sa part évoqué la situation à Briec, où il dispense des cours auprès de jeunes très intéressés par l’art martial. Frédéric Ayassamy (qui n’est plus salarié, mais enseigne toujours comme bénévole) a quant à lui expliqué quelle voie le club quimpérois souhaitait suivre désormais, à travers le sensei Taira Masaji, fondateur de l’Okinawa Goju Ryu Kenkyukai. Pour l’instant, le club participe aux différents stages nationaux et il est ainsi envisagé de rejoindre cette école.

Lors de ce premier rendez-vous de l’année, la bonne participation – notamment des féminines – aux cours de self-défense a également été soulignée. Un stage d’initiation et de perfectionnement sera d’ailleurs organisé le 13 avril (lieu à définir). Il sera ouvert dès l’âge de 13 ans.
À noter
Un site web dédié au club quimpérois a été développé grâce à Johan Hascoët et Dominique Hénaff : http://www.karate-club-quimper.fr
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/karate-club-une-nouvelle-voie-a-suivre-27-01-2019-12193335.php#xkUG2O5i3ZX9eIDJ.99